Sel et cancer de l’estomac

Il semblerait qu’il devienne de plus en plus crucial de surveiller notre alimentation en sel. En effet, il y aurait un lien, encore indéterminé, entre la consommation élevée en sel et le cancer de l’estomac. Le sel est décidément d’actualité ces jours-ci.

Un cancer trop fréquent ?

Selon l’association SALT, le cancer de l’estomac est 4ème sur la liste des cancers les plus fréquents. L’association précise également que « Sa survenue semble ainsi correlée avec une forte consommation de sel« . Il semblerait que le sel soit irritant pour l’estomac au point de fragiliser les muqueuses.

Manger trop salé serait une addiction ?

C’est une hypothèse qu’envisage apparemment cette association, bien qu’elle reconnaisse qu’il soit assez facile de s’habituer à manger moins salé. Cela veut dire qu’il est important d’être attentif à nos goûts et attentifs surtout à les changer progressivement. Je me rappelle qu’autrefois je mangeais très salé, parce que je fumais je pense, et aujourd’hui, c’est le contraire. Je n’aime plus trop le sel en excès et peut même m’en passer sans problème. Il est, comme le sucre, de ces ingrédients qu’on pense aimer et dont on se passe assez vite quand on le décide. Ensuite, une fois qu’on mange sans, on est très sensible à leur présence. Je ne parviens plus à manger des mets trop sucrés ou trop salés en ce qui me concerne, alors qu’avant je les adorais.

Un étiquetage précis est demandé !

Parce que ce sont essentiellement les produits de l’alimentation industriels qui posent problème en matière de sel, le « Le World Cancer Research Fund réclame un système d’étiquetage des aliments basé sur un code de couleurs pour indiquer les niveaux de gras, de sel et de sucre en rapport avec les recommandations d’apport quotidien. »

Mais ce n’est, hélas, pas gagné. En effet, les industriels résistent obstinément face à ces demandes et donc, il est toujours impossible de savoir la quantité exacte de sel contenu dans leurs produits.

Il faut savoir que selon l’Organisation Mondiale de la Santé, nous ne devrions consommer pas plus de 6g de sel par jour, soit l’équivalent d’une cuillère à thé.

A mon avis, c’est loin d’être le cas, car le sel est présent partout, y compris dans les pâtisseries ou les chocolats !

Publié dans Conseils et psychologie : manger mieux simplement
4 commentaires sur “Sel et cancer de l’estomac
  1. tania dit :

    L’addiction au sel et égale à celle de sucre quand on commence on à du mal à s’arrêter pour exemple les chips! Il y à quelques années alors que je mangeait très salé j’ai diminuer peu à peu et aujourd’hui certains produits notamment les gateaux apéritifs me paraissent tellement salé que je n’en mange que quelques uns! Comme quoi on s’habitue à tout!

  2. lea dit :

    comment vai-je faire j adore que le sel le sucre je n aime pas c bizzard mais c vrai alors il faut toujour que je rajoute 2 fois du sel…. j ai peur d avoir le cancer je suis trop jeune je n est que 13 ans

    • Olavia dit :

      Ce n’est pas le sel à ton âge qui va te donner le cancer ne t’en fais pas. En revanche, vers la cinquantaine, si tu continues à manger aussi salé, cela peut te nuire. Tu devrais apprendre à diminuer peu à peu la quantité de sel. C’est beaucoup plus simple qu’on ne pense. On s’habitue assez vite à ne pas manger salé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ajouter un lien vers le dernier article de mon site - CommentLuv