Mercure dans le poisson, comment s’en protéger ?

C’est une question à laquelle répond http://www.techno-science.net. Selon une démonstration menée par des chercheurs en sciences biologiques de l’Université de Montréal, il existe des solutions plutôt efficaces !

Avec du thé, ça passe mieux les sushis

Manger des sushis en les accompagnant de thé ou de café (au moins 250 millilitres) réduit le taux d’absorption du mercure de 50% à 60%. Voilà une astuce à retenir et qui valide peut-être le bien fondé de cette tendance à boire beaucoup de thé des peuples asiatiques ou encore celui de boire du café pendant le repas des américains.

Peut-être que ce sont de bonnes habitudes finalement !

Frit ou bouilli, le mercure s’estompe

Ces deux méthodes de cuisson permettent de réduire également le % d’absorption du mercure. Bouilli, le taux est réduit de 40% alors que frit, il est réduit de 60%, ce qui me convient mieux car j’aime mieux le poisson frit, pas vous ?

Accompagné de thé, on peut faire l’hypothèse que cela baisse encore plus la dose d’absorption et voilà le problème du mercure dans le poisson presque évacué… non ?

Je vous invite à lire l’excellent article, plus détaillé, qui explique comment ces résultats ont été obtenus.

 

Publié dans Conseils et psychologie : manger mieux simplement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ajouter un lien vers le dernier article de mon site - CommentLuv