Manger n’est pas si simple

Voilà un excellent article de SciencesHumaines.com qui décrit la quantité de processus qui entourent l’acte de manger. On comprend ainsi pourquoi manger peut être profondément psychologique.

Dans un article précédent, je vous parlais d’un livre qui rendait compte des souvenirs liés à l’alimentation. L’article de SciencesHumaines.com s’inscrit dans la même veine. On apprend à manger, des ustensibles à utiliser, de la position à tenir aux aliments à ingérer, en passant par la manière de les cuire, tout, en matière de nourriture, nous vient de l’autre. Plus souvent de la mère, celle qui accommode les plats et celle qui nous les donne à manger.

C’est la raison pour laquelle les troubles alimentaires sont souvent une manière de parler à sa mère. Chacun à sa manière, chacun pour une raison propre à son histoire et chacun plus ou moins consciemment.

A creuser, non ?

Publié dans Conseils et psychologie : manger mieux simplement
2 commentaires sur “Manger n’est pas si simple
  1. Article très intéressant.
    D’ailleurs, le principe de finir son assiette est également souvent relié à notre enfance, lorsque nos parents nous disaient « tu finis ton assiette ».

    Un excellent livre en parlait en mettant en avant une expérience dans un fast food: ils augmentaient volontairement les doses de frites et se rendaient compte que la majorité des personnes les finissaient quand même, quitte à avoir mal au ventre. Ceci en lien avec le réflexe de finir son plat.

    Encore une fois article très intéressant
    Anthony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ajouter un lien vers le dernier article de mon site - CommentLuv