Malbouffe et dépression : on enfonce le clou !

Je vous parlais dans un article précédent d’un lien existant entre la malbouffe et la dépression. J’émettais des doutes car je trouvais que l’article, pas assez détaillé, laissait planer beaucoup de doutes sur les conclusions données. Mais cette fois, nous avons un peu plus de détails !Ce que les expériences mises au point par des chercheurs Français montrent est que les souris qui ne consomment pas assez d’oméga-3 deviennent dépressives. L’article est agréablement détaillé et rend la compréhension plus facile.

Il faudrait donc s’assurer, si nous fonctionnons bien comme les souris (ce qui, je pense, a déjà été démontré), de ne surtout pas manquer d’oméga-3 !

Un coup de blues ? Mangez des noix ! (oui oui, c’est un peu ironique encore car quand même, on peut aussi faire une dépression parce que la vie n’est pas facile, non ? Et bien vous verrez que bientôt, on nous dira que non.. bientôt, nous ne serons plus que résumés aux molécules qui nous composent…!)

Publié dans L'actualité nutrition-santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ajouter un lien vers le dernier article de mon site - CommentLuv