Des inégalités face au surpoids !

Ce n’est, bien-sûr, pas un scoop. Comme dit une copine « Moi, je grossis rien qu’en regardant l’éclair au chocolat », ce qui ne me semble pas faux en fait ! Il est vrai que notre métabolisme ne présente pas les mêmes atouts. Certains sont plus chanceux que d’autres, notamment en ce qui concerne le poids.

Une étude identifie un coupable

Une recherche « ..franco-anglo-japonaise menée par le professeur Philippe Froguel du laboratoire Génomique et maladies métaboliques (CNRS/Université Lille 2/Institut Pasteur de Lille, Fédération de recherche EGID et Imperial College London).. » a démontré que les acides gras insaturés comme les oméga-3 jouaient un rôle primordial dans l’obésité.

Pourquoi ? Parce qu’il existe des récepteurs cellulaires qui sont censés réceptionner les acides gras de type oméga-3. Il s’agit des gènes GPR120. S’ils viennent à dysfonctionner (mutation), on constate une prise de poids très rapide de l’individu atteint (souris dans ce cas précis). Le site de http://www.caducee.net rend compte de l’étude d’une manière à la fois détaillée et claire.

Chacun cherche son poids

Vouloir être mince à tout prix relève de l’impossible pour certains d’entre nous. Autant l’accepter. Il faut sans doute prendre le temps de se poster devant son miroir et se découvrir tel(le) qu’on est. Parce que ce corps que nous renvoie l’image est bien à nous et parle réellement de nous. On y voit nos blessures, à la fois physique et psychiques, on y voit nos rides, celles venant des rires et celles venant des larmes aussi, on y voit la trace de nos écarts alimentaires mais surtout, on y voit notre vie. L’image, si on reste un long moment à l’observer, devient étrangère peu à peu et si on regarde cette femme ou cet homme comme s’il ou elle était un autre que soi, eh bien, tout à coup, on commence à le ou la trouver intéressant(e).

L’autre envoie toujours une image qui demande de l’attention et du décryptage. Pourquoi ne pas le faire avec nous. Pourquoi ne pas être celle ou celui qui s’aime ?

Publié dans Conseils et psychologie : manger mieux simplement
6 commentaires sur “Des inégalités face au surpoids !
  1. Dominique dit :

    Bonjour Olavia,
    J’aime beaucoup lire qu’il faut s’accepter avant tout, notre corps n’est pas un ennemis mais un compagnon qu’il faut apprendre à connaître, accepter et apprivoiser.
    Un régime ne doit pas se transformer en épreuve l’un contre l’autre mais plutôt en chemin que l’on parcourt ensemble, il faut faire en sorte qu’il se passe le mieux possible.
    Au plaisir de te lire.
    -Dominique
    Dernier article de Dominique : Perdre 10 kilos en 3 mois – Bilan de la deuxième semaine – 3,6 kilos de moins

  2. florianne dit :

    merci pour ces mots justes !
    j aime vraiment de + en + vos articles et votre pertinence dans vis écrits !
    MERCI 🙂

  3. FlorianL dit :

    En tout cas, plus la recherche sur l’adn est les gènes va prendre de l’avant et plus on aura des informations précises sur notre corps.

    Car effectivement, certaines personnes prennent du poids alors même qu’elle mangent sainement et font attention.
    D’autres encore conserve la même courbe de poids quel que soit leur alimentation, je ne pense pas que ce soit le même gêne qui soit à l’origine de ce phénomène par contre…

    Le dernier paragraphe est absolument vrai: il faut avant tout comprendre et accepter son corps comme il est.
    Dernier article de FlorianL : Pourquoi êtes-vous surement en manque de vitamine D et quoi faire pour palier cette carence ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ajouter un lien vers le dernier article de mon site - CommentLuv