David Servan Schreiber : la nutrition pour la santé

Je suis en train de lire « On peut se dire au-revoir plusieurs fois » de David Servan Schreiber et je dois dire que c’est assez intense que d’accompagner les pensées d’un homme face à sa mort.

David Servan Schreiber est un psychiatre, passionné de neurosciences et surtout célèbre pour ses livres « Guérir » ou « Anticancer » qui défendent l’hypothèse qu’une bonne alimentation, notamment en fruits et légumes permet de garder une bonne santé.

La nutrition est-elle suffisante pour échapper au cancer ?

C’est la question qu’il évoque dans son livre et à laquelle il répond clairement : non. Mais une bonne alimentation aide à garder une bonne santé. Il faut savoir que l’homme avait un cancer depuis l’âge de 19 ans et que ce dernier a été suffisamment stable ou stoppé jusqu’à 49 ans si j’ai bien compris avant de revenir. 30 ans de sursis, on peut dire que c’est une victoire !

La nutrition n’est pas tout

La façon de vivre est évidemment aussi importante que la nutrition, selon le psychiatre. Gérer son stress, prendre le temps de vivre, faire du sport, autant de bons conseils qui aident aussi à aller mieux.

Reste la question en suspens finalement : le cancer, en tant que maladie auto-immune, dépend-elle réellement de nous ? Eternelle question peut-être. Le psychologique et le neurologique sont difficilement séparable l’un de l’autre. Si on va bien, on produit les bonnes molécules en nous pour éviter les maladies : c’est ce que tente de nous dire la science. Peut-être que c’est rassurant de penser que tout dépend de nous. Le sujet est passionnant et complexe bien-sûr.

En tous cas, j’aime bien le faire. Mais dans le cas de l’amiante, on voit que les états d’âmes des malades n’ont sans doute pas leur mot à dire… ou peut-être que si…

Bon, et puis aussi, j’ai envie de vous dire que tout le monde n’a pas un cancer dans sa vie quand même ! C’est vrai, on finit par l’oublier..

Un mot, enfin, pour dire adieu à cet homme. Son dernier livre, bien que terrifiant par certains aspects, pousse la réflexion sur la mort plus loin que d’autres… ou alors je n’ai pas encore lu les autres.

Publié dans Sélection de sites internet et livres
12 commentaires sur “David Servan Schreiber : la nutrition pour la santé
  1. C’est bien que M. Servan Schreiber ne considère pas la nutrition comme étant la clé universelle anticancer, comme certains le laisse croire…
    Dernier article de Grégory Marchal : Le petit-jeûner, le repas le plus important de la semaine

  2. Emeralda dit :

    Euh juste 49 -19 = 30 donc 30 ans de paix sans cancer, oui c’est une victoire… pas suffisante, mais importante !

  3. dinamena dit :

    en fait il a été diagnostiqué à 30 ans, il a donc réussi à vivre 19 ans malgré la gravité de sa maladie.
    http://www.guerir.org/magazine/dernier-hommage-a-david-servan-schreiber-1
    Sa disparition m’a touchée, c’était un grand homme.

  4. mutuelle dit :

    Bonjour, je pense que l’une des facteurs de cause de cancer est l’environnement où on évolue, l’évolution technologique a tellement détruit notre environnement qu’on ne note plus que c’est cette environnement qui est le principal cause de ce maladie. En tout cas manger bien peut vraiment garder la forme

  5. mutuelle dit :

    Je parles de notre environnement, prenons comme exemple nos téléphones mobiles, elle peuvent provoquer du cancer! mais on s’en fou, parce qu’elle nous rend la vie plus agréable et elle fait gagner beaucoup aux opérateurs et à l’Etat… Le lien entre cancer et environnement est toujours un débat…

    • Olavia dit :

      Concernant les téléphones mobiles, les communications scientifiques sur le sujet semblent démontrer qu’il n’y a pas causalité entre l’utilisation d’un mobile et la survenue d’un cancer, non ? En tous cas, pour le moment, c’est ce qui se dit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ajouter un lien vers le dernier article de mon site - CommentLuv